De la bonne volonté en période de confinement

De la bonne volonté en période de confinement

Des fermes d'Ile de France aux hôpitaux de Paris

Le contexte est assez simple : depuis l'annonce du confinement ont successivement fermé tous les restaurants puis les marchés de plein air de Paris et d'Ile de France. Les premiers étaient nos clients, les seconds constituaient l'un des principaux canaux de commercialisation de nos partenaires producteurs.

En parallèle, les hôpitaux se sont retrouvés brutalement surchargés avec des soignants extrêmement sollicités et des difficultés d'approvisionnement massives, notamment alimentaires.

D'un côté des producteurs qui peinent à écouler le fruit de leur travail, de l'autre le personnel médical et les particuliers qui s'approvisionnent difficilement.

Dans la situation actuelle, l'entreprise Bottes en ville ne fait pas grand chose : juste ce qu'elle peut, avec l'aide et la bonne volonté des autres.

 

DES "DRIVES" FERMIERS

On s'est arrangé avec nos amis producteurs pour les aider comme on peut à continuer à vendre.

L'idée était de faire vite avec les moyens du bord : on a donc transformé notre site web www.bottesenville.com en une plateforme de pré-commande pour les particuliers du Val de Marne (Sucy-en-Brie, Nogent-sur-Marne), de la Seine et Marne (Brie-Comte-Robert), de Malakoff et de Paris (XIIIème). 

Une fois leur commande passée et payée en ligne, ils viennent la retirer vite fait bien fait, sans contact physique, au point de collecte et au jour prévus.

 

SOUTENIR LES SOIGNANTS

Les producteurs donnent

On a eu le plaisir de constater que nos partenaires producteurs, malgré leurs difficultés, n'oublient pas de penser aux autres. On collecte et centralise leurs dons : fruits, légumes, fromage, lentilles, farine, oeufs, pâtes...

Les chefs cuisinent

Nos clients habituels et bien d'autres chefs cuisiniers parisiens apportent leur pierre à l'édifice en faisant bénévolement de chez eux ce qu'ils font très bien au boulot.

Des gens super organisent tout et livrent les hôpitaux !

On tient à remercier ici Bastien, Antoine, Clémentine, Valentine, Walid, Mathieu et beaucoup d'autres sans qui rien n'irait aussi vite et aussi bien. Les initiatives et les efforts du Collectif Solidaire et de G_besoin_2, entre autres, permettent de livrer les chefs en produits bruts et d'acheminer ensuite les plats cuisinés vers les hôpitaux.

Vous savez tout.

 

ET POUR FINIR : FORCE ET COURAGE !

P.S : on avoue qu'on a aussi un peu hâte de recommencer à livrer aux pros parisiens les bons produits d'Ile de France, comme au bon vieux temps...